Orion Accueil|Historique|Musiciens|Albums|Compilations|Presse|Bon à Savoir|Guestbook|Worm Studio|Contact|Pedigree
Retourner 

"La Maison des Petites Musiques Cachées" est la création musicale composée par Dick van der Harst pour l'ouverture officielle de "Bruxelles 2000 - Capitale Culturelle d'Europe". D'autres artistes participaient avec Orion à ce projet extraordinaire de Muziek Lod : Oxalys (ensemble de musique de chambre), Amparo Cortez (chanteuse flamenco), Sofia Yero (danseuse flamenco), Fabian Fiorini (pianiste jazz), Frédéric Malempré (percussioniste), Katelijne Van Laethem (cantatrice) et Ialma (chant à cappella de Galice).

Peter Van Tyghem du quotidien flamand De Standaard observait:
"Lors de la première à Bruxelles, j'ai été frappé par la richesse incroyable, par la confrontation des styles de jeu celtiques et classiques, de Mozart au flamenco, de la mélancholie classique à l'avant-gardisme brutal, des chants populaires aux récitations classiques. A écouter impérativement."
D'autres critiques aussi publiaient des commentaires jubilatoires:
"Cette suite intense mais sans prétention, est un concentré de qualités et d'émotions qui transcendent sans aucun effort les clichés des différents styles musicaux. Les combinations inattendues de sons , rythmes et voix en font un spectacle passionant pour les artistes aussi bien que pour le public." (Etcetera) "Une rencontre entre cultures musicales qui rechauffe le coeur." (De Morgen)
"Rarement nous avons entrepris un voyage musical aussi enrichissant, humouristique par moments mais toujours d'actualité." (De Standaard)

Ce spectacle, conçu à l'origine pour pour une seule représentation, suscita des réactions tellement enthousiastes du public, des organisateurs et de la presse, que la compagnie se voyait bientôt embarquée dans des tournées en Belgique, aux Pays Bas et en France.
Un concert au Vooruit à Gand fut enregistré par Radio Klara (la chaîne nationale de musique classique) pour en faire un CD.
Le concert final a eu lieu à Belgrade en mai 2005 et fut diffusé en direct à la télévision Serbe.

Mais l'arrêt fut bref: à la demande unanime des musiciens et du public, la troupe se reforme et Dick van der Harst se met à écrire une suite au festin musical.
Les 23 musiciens seront rejoint par Jean-Philippe Poncin à la clarinette basse et Kim Delcour à la cornemuse et la flûte. Dorénavant les chanteuses Katelijne et Els Van Laethem se relayeront d'un spectacle à l'autre.

Le 8 mars 2006, De Singel à Anvers accueille la première de "La Maison des Petites Musiques Cachées II".
Une fois de plus, les réactions du public et de la presse sont délirantes:
"Ouvrez vos yeux, ouvrez vos fenêtres, laissez vous illuminer par cette lumière. 'La Maison des Petites Musiques Cachées II' est un patchwork, une fantaisie, mais plus encore une démonstration convaincante de la force incroyable que peut être la créativité musicale." (De Standaard)
"La Maison des Petites Musiques Cachées II , une création plus que solide, tourné résolument vers le futur. Beaucoup s'en inspireront" (Gazet van Antwerpen)

Canvas (l'équivalent de Arte en Flandres) avait déjà tourné un reportage des répétitions et de la mise sur pied du deuxième spectacle. Le concert au Théatre de Louvain est enregistré par la même chaîne de télévision. Les deux reportages seront diffusé et ensuite compilés sur un double DVD.
Toute une série de concerts s'en suit. Le dernier fut joué en novembre 2008 à Reims ...

"La Maison des Petites Musiques Cachées" était une merveilleuse aventure musicale, dans laquelle des amitiés durables se sont forgées. Une expérience forte et émouvante à laquelle chacun des musiciens repense avec gratitude et un profond sentiment de bonheur.

Retourner